Une artiste multidisciplinaire

Jeanne Courtemanche Auclair 2012Jeanne Courtemanche Auclair
artiste en dessin, peinture et gravure ainsi qu'en métiers d'art,
mosaïque et tapisserie. Ses œuvres sont accessibles à son
atelier et à l'Artothèque de Montréal
www.artotheque.ca - catalogue virtuel

« Festival » reproduit en page vitrine, est un tableau mixte peint  à l'acrylique sur toile, Il s'est mérité un Premier Grand Prix de peinture au Cercle des Artistes peintres et sculpteurs du Québec en 1997, concours présidé par le distingué écrivain, expert en art et docteur en esthétique Guy Robert. Celui-ci, dans son ouvrage «Cent vingt du Cercle» publié à sa maison d'édition Iconia en 1989, décelait déjà chez l'artiste «l'indéfectible jeunesse du regard et la savoureuse verdeur de la vision...l'étendue impressionnante de ses moyens plastiques...une profonde originalité (en marge des modes) et un vrai métier. On retrouve de ses œuvres à travers le monde» écrit-il.

1942, je me dirige vers l'École des Beaux-arts et termine le cours complet en 1947 par deux années d'ateliers de peinture avec le maître Alfred Pellan qui m'invite à me joindre à son groupe Prisme d'yeux. Je tiens  à connaître  Paul Émile Borduas, l'âme du mouvement «automatiste». Il me parle d'intériorité, de spontanéité et de liberté: «Vivez en harmonie avec vos désirs les plus profonds, dit-il, «Osez!».

 En 1946, j'ose, avec l'Ordre de Bon Temps.  Je suis de ce petit groupe de jeunes qui recoure aux arts populaires, chants et danses folkloriques, mimes, masques et costumes pour animer des veillées et fêtes grand public à travers le Québec. Nous représentons le Canada français lors des Festivals internationaux de folklore en Amérique, mais notre but premier est de créer un monde conscient de sa culture profonde et responsable de son évolution, car c'est l'époque au Québec de l'industrialisation et de l'américanisation de l'après-guerre.  Notre mouvement constitue une vaste organisation de loisirs, il est au nombre des précurseurs de la Révolution tranquille comme le fut à la même époque le Refus global de Borduas dans le domaine des arts.

L'Ordre de Bon Temps est à l'origine d'un nombre incroyable d'autres mouvements.Ainsi les Éditions de l'Hexagone fondées  en 1953 par Gaston Miron qui se  dirige définitivement vers l'écriture après avoir été, pendant un an et demi, directeur du bulletin de l'OBT, La Galette.

 1953 à 1955, les marionnettes  Pépinot et Capucine 

À Radio-Canada, je collabore à l'émision télévisée Pépinot et Capucine entourés de leurs amis, Monsieur Blanc, Potiron, l'Ours et « Pam Pam toujours le vainqueur!» qui ne refusent  jamais de  se battre pour une noble cause. Ils voyagent autour du monde; autant de nouvelles marionnettes à créer   en papier mâché,  de  nez et oreilles à sculpter, de cheveux et  barbes à rafraîchir en atelier.

 1956 à 1965, la mosaïque 

Je suis entraînée  vers une liberté nouvelle sous des cieux nouveaux, le Mexique, avec mon  conjoint  Louis Auclair; . Les rutilantes murales de mosaïque et céramique pavoisant les édifices  architecturaux de la grande ville, sont  déterminantes pour nous dans  notre  carrière.De retour au pays, nous récupérons dans nos souvenirs de voyage, un sac de mosaïques de verre  dont nous recouvrons une petite table d'appoint. Exposée au Salon des Métiers d'art du Québec, elle est remarquée pour son originalité.

Passant à une forme d'expression  plus complexe, la murale, nous réalisons, en 9 ans, plusieurs projets d'envergure dans des lieux publics et privés : d''après maquettes de l'artiste peintre Alfred Pellan, 2  murales monumentales...Dans un concours de l'Association professionnelle des artisans du Québec, notre murale "Automne québécois". est primée. Mais une idée me hante depuis le début...celle de créer des murales de mosaïques en minerais d'ici, du pays....Menu Son oeuvre- Mosaïque.

 En 1963, Le Centre professionnel de Montréal nous invite à occuper un espace monumental  dans le hall d'entrée de son édifice  rue Sherbrooke est. Nous en faisons une fresque de pierres, ardoise,  marbre,  granit,  galets polis. En 2009, La Presse fait un reportage sur cette mosaïque  «vibrante, inchangée, depuis 1963... «L'œuvre rend compte d'une pratique importante--la mosaïque--dans l'art public québécois d'alors et rappelle la fin d'une tradition. Elle constitue l'un des rares exemples préservés. Plusieurs aspects de cette fresque retiennent par ailleurs l'attention.....» Menu Son œuvre : Mosaïque  et  Les Écrits   

1965-1969  l'illustration de livres

Je réalise les maquettes et illustrations des 2 premiers Livres de la Nouvelle catéchèse au Québec, Viens vers le Père et Célébrons ses merveilles. À New York, une auteure catéchète  prend connaissance de ces livres exposés à la maison du Québec et requiert  ma participation  à ses 10 manuels intitulés Our life with God, destinés aux jeunes américains.                                                                    

1970 -1992, la tapisserie murale

 Lors de la Première Biennale Internationale de la Tapisserie contemporaine tenue à Lausanne, Suisse, en 1962, un autre medium d'expression, la fibre, naturelle et synthétique, nous a séduit. En '70, j'accède enfin à ce rêve de tapisserie murale. Je puise  dans des images de ma petite enfance la magie du prisme solaire, et le désir de la  faire voir au monde entier.

J'esquisse  mes premiers cartons de tapisserie  à l'aide de papiers transparents de couleurs traduits  en une gamme intense de laines teintes sur mon support-canevas. Source d'inspiration de 4 ans, ces  tapisseries  sont  finement  tissées en plages de différents niveaux. Elles s'intitulent: Splendeurs du matin, Têtes heureuses...

Mais c'est  la nature toute entière qui m'inspire! Je croque en dessin, les arbres, la brume, l'eau, le vent..., je les transpose  en  points noués, lançés,inventés, utilisant d'abord   les laines au naturel.  Jusqu'en 1992, assistée d'une équipe,  je crée une  myriade de tapisseries  destinées à orner des lieux publics «béton brut», ou  nos intérieurs québécois finis «plâtre blanc». Menu Son Oeuvre: tapisserie.  

Vibrations, 1979, Côte Saint-Luc, Montréal, fait dire au jury de la Biennale de la Tapisserie québécoise contemporaine, 1986, que  «L'auteure est passée maître dans ce métier d'art».

J'expose avec Via Design à Montréal, au Musée du Québec, Québec, au Centre des arts Orford, Estrie, à Place des Arts, Montréal, ainsi qu'à New York et à Boston.

Depuis 1985, deux hautes tapisseries murales ornent l'entrée d'un palais résidentiel en Arabie Saoudite.

1987 à aujourd'hui, peinture et techniques mixtes


Nécessité intérieure oblige, je reviens aux sources de tout art visuel, la ligne, la forme, la couleur: à mes  pinceaux et spatules. Je  réintroduis le personnage dans mes tableaux,  ce sont Autoportrait, Regard, comme  dans plusieurs  de mes collages, Clocharde, L'homme-orchestre.

En 1994,  je suis invitée avec sept autres artistes québécois à exposer mes tableaux à Quimper, Bretagne, France; je me laisse influencer par les affichistes et lettristes français contemporains;  ce sont  Chair et esprit , Festival...  Menu Son Œuvre, Tableaux. 

1989 à 2001, ateliers de création

J'anime  des ateliers d'expression en art visuel, peinture, medias mixtes, et  modelage d'argile, misant sur  l'énergie créatrice de chacun  «prenant conscience de ses facultés, devenant sûr de lui-même, autonome » (Arno Stern).

2000 à 2012, la gravure  Son œuvre : gravure 

« L'œuvre  se concentre de plus en plus. Des travaux à grand déploiement de mosaïques et de «murs de laine», en passant par une gestuelle spontanée en peinture et en collage...l'artiste explore toujours plus loin sur des formats plus petits. Comme si des gestes mille fois répétés avaient pris valeur de mantra et produisaient maintenant une œuvre plus méditée, pour constituer finalement un lieu de plénitude intérieure» L'art et la vie, UQAM,  Louise Boucher, Montréal  2000.

2008, évaluation de l'œuvre

Diane Labelle directrice de la Guilde canadienne des métiers d'art

«Tout d'abord, la réputation de Jeanne Auclair est importante: elle est un des grands noms au Québec! Artiste multidisciplinaire en dessin, peinture et gravure ainsi qu'en métiers d'art, mosaïque et tapisserie, sa carrière artistique se poursuit depuis plus de quarante ans. On retrouve ses œuvres dans plusieurs collections publiques au Canada, en Amérique du Sud, aux États-Unis, en Arabie Saoudite, en Europe et en Afrique».

http://www.bouquinplus.com/Imagine--Cree--Jeanne-Courtemanche-Auclair-978-2981530707-cbbaaakJa.asp